Duckduckgo, votre nouveau moteur de recherche ?


Bien que Google domine largement le marché, cela n'empêche pas de nouvelles initiatives de voir le jour. Et il y a en une en ce moment, qui fait parler d'elle. Il s'agit du moteur Duckduckgo. Créé en 2008, il connait actuellement un regain d'intérêt. Ainsi, il a dépassé en février dernier la barre symbolique du million de recherches par jour. Il bénéficie ces derniers temps d'une certaine popularité, qui si elle ne lui permet pas encore de concurrencer Google, fait au moins parler de lui sur la toile (PC inpact, Génération NT, Time Techland … ).

Un moteur qui ne s'intéresse pas à vos données personnelles

Contrairement à la tendance générale des moteurs ces dernières années, dont Google, Duckduckgo ne cherche pas à pister les faits et gestes des internautes. Ce nouveau moteur de recherche ne collecte pas et ne partage pas l'information personnelle de l'utilisateur. Il ne conserve pas d'historique de recherche, ne fournit pas de résultats personnalisés.

Un méta-moteur de recherches

Avec Duckduckgo, la recherche peut se faire de façon classique via ses propres pages ou en utilisant plusieurs outils de recherche. L'internaute peut opter en cliquant sur la petite flèche à droite du champs de recherche pour cibler sa recherche sur Amazon, Google Images ou encore Wikipedia.

La réponse instantanée

DuckDuckGo possède un outil du nom de "réponse instantanée". Son principe est simple, plutôt que de vous renvoyer une liste de sites internet traitant des mots-clés indiqués, le moteur affichera carrément la réponse à votre question. Par exemple, si vous taper « age of Madonna », le moteur vous répond son âge dans un petit encart en haut des recherches. Dans certains cas, ce sera carrément une page entière d'informations détaillées, qui vous sera renvoyée en réponse à votre requête. Si vous tapez « Friends characters », vous aurez la liste des personnages de la série Friends et non des liens vers des sites sur Friends.

Pour le moment, le moteur n'existe pas en version francophone. Il propose comme Google des publicités dans ses recherches, mais non ciblées. Ce qui peut sembler un handicap aux vues des tendances actuelles. Pourtant, son offre publicitaire a réussi à séduire Amazon et eBay. Il reverse 10 % de ses revenus à des projets libres open source.


Posez vos questions ou laissez un commentaire à l'équipe de notre agence web au sujet de nos réalisations, ci-dessous.

(Les commentaires sont modérés avant validation et publication sur le blog. Ils sont transmis à l'équipe web d'Espace Technologie.)