Comment mettre en page efficacement le texte de son site Internet ?


ecriture-webNous ne lisons pas sur le web, comme sur un livre. A titre d'information, selon une étude de la fin des années 1990, une personne lit autour de 25% moins vite sur écran que sur papier *. La rétine de notre œil a plus de difficulté à lire des textes sur un écran du fait de la luminosité. 

Les internautes recherchent des informations factuelles et synthétiques, rapidement accessibles. Les phrases alambiquées, trop longues, avec un vocabulaire trop technique décourage le lecteur. De plus, l'internaute ne lit pas un écran, il le scanne **. C'est à dire qu'il lit environ 20% et parcours en diagonale les 80% restants.

Pour optimiser la lisibilité des textes de votre site Internet, mieux vaut respecter quelques règles simples, plutôt que de tomber dans un excès de fantaisie.  Votre mise en page a pour but de guider l’œil du lecteur, pas de le perdre ou de le fatiguer.

Conseils pour une mise en page web, lisible et professionnelle

 

Police de caractères

Utilisez une seule police pour tout votre site, voir deux maximum. Évitez les polices scripts trop fantaisies. Si elles sont esthétiquement originales, elles ne sont pas forcément très confortables à lire. Choisissez votre police parmi les 10 polices les plus utilisées et livrées avec les systèmes d’exploitation de base des ordinateurs, c'est à dire : Times, Helvetica, Arial, Verdana, Georgia, etc. Ainsi, vous êtes sur qu'elle s'affichera correctement sur la grande majorité des ordinateurs de vos visiteurs.

Hiérarchisez vos textes : taille de police, titre et sous-titre

Hiérarchiser vos textes, en délimitant les thèmes traités en paragraphes avec des titres explicites. Ceci facilite la lecture de l’internaute. Définissez trois niveaux de titres, avec des tailles précises que vous utiliserez sur toutes les pages du site :
- titre 1 ou titre principal de la page, un seul par page, le plus grand titre en terme de taille, il présente généralement le sujet principale de la page
- titre 2 ou sous-titre, se place pour délimiter les grands thèmes traités composant le sujet de votre page
- titre 3 ou sous-sous-titre, pour distinguer d'éventuels sous-parties

Exemple :
- titre 1 Arial 24px gras,
- titre 2 Arial 18px gras,
- titre 3 Arial 14 px gras,
- texte courant Arial 12 px normal

Vos titres doivent être compréhensibles, même sortis de leurs contextes. Placez-y des mots clés importants concernant le sujet traité par votre page. Car le contenu de votre page influe le référencement naturel de votre site Internet.

Couleurs, mise en gras et soulignement

Pour vos textes, en plus du noir, vous pouvez utiliser une ou deux couleurs, pour distinguer les titres ou les accroches du reste du texte. N'allez pas au-delà au risque de donner un petit côté "Carnaval" à votre page. Pour mettre en exergue une idée importante ou une accroche, utilisez le gras uniquement. Évitez absolument le cumul gras+souligné ou souligné seul (sauf si c'est un lien). Le soulignement est généralement employé sur le web pour signaler un lien. En utilisant le soulignement sur un mot, qui ne renvoie pas via un lien à une autre page, vous risquez d'induire votre lecteur en erreur.

 Restez sobre, clair et compréhensible pour être efficace !

Sans être une star de l’écriture, vous pouvez rédiger des textes clairs et efficaces en respectant quelques règles simples. Tout d'abord, traitez une seule idée par phrase. Contentez-vous de phrases contenant sujet+verbe+complément, articulées avec des mots de liaison (d'abord, tout d'abord, d'une part, d'autre part, premièrement, deuxièmement, de plus...). Ceci vous évitera de vous embarquer dans des tournures longues, alambiquées et difficiles à rédiger comme à lire.

grenouilleUne question ?  

 

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Pour cela, utilisez le formulaire pour poster des commentaires ci-dessous ou rendez-vous sur notre page Facebook pour partager avec nous vos impressions.

 

Notes 
* étude de Jakob Nielsen, co-fondateur de Nielsen Norman Group (1997)
**  
Lisibilité des sites web, par Marie-Valentine Blond,Olivier Marcellin,Mélina Zerbib, page 50-51


Posez vos questions ou laissez un commentaire.

(Les commentaires sont modérés avant validation et publication sur le blog.)